• Bienvenue !

    Salutation, voyageuse ou voyageur des univers imaginaires.

    Vous avez probablement connu bien des mondes avant d’arriver ici. Installez-vous confortablement, mettez-vous à votre aise.

    Au sujet des insectes géants (des arthropodes pour être exact) ne vous inquiétez pas trop, une majorité de ces créatures ne s’intéresse pas à nous. Pour les plus agressifs, différentes manières de se protéger ont été développées. Certains humains utilisent la technologie, d’autres la seule force de leur esprit. Et ça fonctionne. Mais pour tout dire ces deux cultures ne s’entendent guère… c’est un monde plein de contrastes.

    Bienvenue sur Entom Boötis.

    Cette planète est le berceau du roman que je suis en train d’écrire. J’ai déjà terminé un premier jet, une matière brute d’histoire. Tout ça demande encore d’être travaillé, réécrit, mon objectif étant de trouver un éditeur quand le roman sera prêt.

    Mais chaque chose en son temps. Je ne sais pas encore combien de réécritures vont être nécessaires pour lui donner le meilleur dont je suis capable. Patience. Une règle d’or dans ce métier… Patience doit être le surnom d’une déesse des écrivains.

    D’ici là, j’ai décidé de lancer ce blog pour commencer à vous faire découvrir cet univers. Ça fait un moment que je garde tout ça pour moi, j’ai envie de le partager. Pour vous, c’est l’accès à une partie de mon espace de création, un lieu pour s’évader j’espère, échanger, pour connaître l’avancée de ce projet, et pourquoi pas d’y participer.

    Ce blog va servir de complément au(x) roman(s) pour expliquer plus en détails cet univers. J’ai bien prévu une suite, mais une page se tourne à la fin de cette histoire et on pourra aussi s’arrêter là. On verra en temps voulu pour le pluriel.

    Les articles vont concerner les différents paysages de cette planète, ses peuples, ses villes, son passé, sa faune et sa flore. Parfois sous forme de descriptions, parfois sous forme de petites histoires. Certains personnages vous seront présentés à travers de courtes nouvelles. Et bien sûr, je vous tiendrai aussi au courant de l’avancée du roman.

    Aujourd’hui ma première version fait 707.659 signes espaces compris, soit 112.223 mots, ou 271 pages pleines au format A4. Au format poche on doit pouvoir compter le triple. Ça fait un petit pavé pour un premier roman, c’est une des raisons pour lesquelles je suis en train de le réécrire. J’essaye de limiter les explications, supprimer les passages inutiles et les répétitions, améliorer les scènes qui en ont besoin. Nettoyer, élaguer, aller à l’essentiel. Je sais qu’en première écriture je peux avoir tendance à m’attarder plus que nécessaire dans les détails au détriment du rythme. Tout un équilibre à trouver.

    La seconde version du roman arrive doucement au tiers de l’histoire. Quand elle sera terminée, je vais travailler le style aussi, le choix des mots, les synonymes. Alors seulement, je vais demander l’avis de regards extérieurs sur l’ensemble de l’histoire. Ensuite il y aura sans doute d’autres modifications, puis il sera temps de prospecter pour trouver une maison d’édition. Cette aventure ne fait que commencer !

    Dans le prochain article, je vais vous parler de l’arrivée des tout premiers humains, six siècles avant le début du roman. Avec le temps, vous aurez un aperçu condensé de l’histoire de l’humanité sur ce monde, sur les évènements qui ont amené le contexte que connaissent mes personnages.

    À très bientôt.