La version papier de mon roman est disponible

 

Le papier, c’est du concret !

Vous faites peut-être partie des lecteurs et lectrices qui préfèrent tenir un vrai livre dans leurs mains, sentir l’odeur du papier et de l’encre, tourner de véritables pages, pouvoir ressentir physiquement le poids et l’épaisseur du roman que vous lisez… c’est mon cas aussi.

C’est donc avec une certaine joie que je vous annonce la sortie de mon roman au format papier. Un beau bébé de 427 pages avec des mensurations de 14x21cm.

 

Je suis édité par Librinova, qui n’est pas un éditeur au sens strict du terme, mais une plateforme d’auto-édition pour auteurs indépendants. Cela signifie que les auteurs paient pour être publiés, que ce soit en version numérique ou papier. Et un nombre important de services sont proposés ; conception graphique, corrections, publicité sur les réseaux sociaux, etc… à des tarifs assez élevés selon les prestations.

Je suis plutôt du genre à faire les choses moi-même, si c’est dans mes cordes. Je ne roule pas sur l’or non plus, alors je me débrouille pour faire les corrections et j’ai réalisé mon illustration de couverture.

Au départ, je pensais suivre le système mis en place par Librinova de manière classique : d’abord publier seulement au format numérique (ça revient moins cher), puis si on atteint les mille exemplaires vendus en moins de 18 mois, l’entreprise propose de gérer elle-même la publication du livre imprimé. Mais finalement, suite à des échanges avec des personnes qui ont l’intention de n’acheter que la version papier, j’ai changé d’avis.

Et malgré quelques ventes plutôt encourageantes, je crains de ne pas atteindre les mille exemplaires numériques vendus dans les temps. Déjà, la science-fiction en France, ce n’est pas ce qui marche le mieux. Et je dois reconnaître aussi que je ne suis pas un as de la promotion. Je ne suis pas très à l’aise avec les réseaux sociaux et je n’ai pas une foule de contacts, ni même une grande famille derrière moi pour soutenir mon roman.

 

Nous vivons une époque où la promo compte énormément, parfois même au point de truquer la réalité. Quelle que soit la qualité du produit, si vous avez plein de monde derrière vous et une bonne stratégie de vente, vous pouvez faire un lancement réussi. Certains vont même jusqu’à payer pour acheter des « fans », c’est devenu une pratique courante. Ça me révolte mais bon… passons.

Avec le temps, les lecteurs ne sont pas dupes, si le contenu n’est pas à la hauteur. Par contre sans promotion, quelle que soit la qualité du produit, vous passez inaperçu. Noyé dans la masse des publications.

J’avais aussi envie de tenir mon roman dans les mains, au format papier. Alors vaille que vaille, j’ai commandé une maquette pour l’impression auprès de Librinova, pour que mon roman soit disponible en librairie. Tout s’est bien passé, jusqu’à ce que je reçoive des exemplaires « auteur » où la couverture n’était pas fidèle à la maquette, malheureusement.

Assez décevante par rapport à l’illustration que j’ai réalisée, cette première couverture. Très sombre, des couleurs pas vraiment fidèles, des détails qui manquent :

(l’illustration originale se trouve en bas de cet article)

 

J’en ai fait part à Librinova, ils m’ont dit aussitôt qu’il y avait eu une erreur sur le format envoyé, et m’ont proposé de refaire la maquette de la couverture gratuitement. Les 427 pages intérieures sont parfaitement conformes à la maquette, en revanche. Et je trouve que leur équipe a fait un super travail à ce niveau. Alors ces 3 exemplaires ne sont pas totalement perdus.

Je souhaitais vous montrer une photo avec la couverture telle qu’elle est maintenant, mais ce sera pour plus tard…

À qui la faute ? Eh bien, les torts sont partagés je dirais. Eux comme moi, nous aurions dû vérifier le format de cette image en passant du numérique au papier. Ce sont des choses qui arrivent. Heureusement, je n’en avais commandé que trois et pas dix d’un coup.

Si j’avais pris dès le départ le « Pack Librairie » proposé par l’entreprise, j’aurais eu droit à deux exemplaires offerts. Mais comme j’ai fait les choses progressivement, au final ça m’a coûté pratiquement le même prix, sans les avantages du pack. Mauvais calcul de ma part, d’une certaine manière. Mais après tout, ce n’est que mon premier roman publié. Je fais des erreurs. J’apprends.

Ce qui me rassure avec cette petite mésaventure, c’est que si je n’avais pas commandé ces exemplaires, ce sont mes lecteurs qui se seraient retrouvés avec cette couverture un peu ratée. Donc vous. Là, je suis le seul à l’avoir dans ma bibliothèque en l’état. Tant mieux.

Maintenant, il va falloir environ trois semaines pour que la nouvelle couverture soit prise en compte sur les sites Amazon et la FNAC. Vous pouvez déjà y voir mon roman disponible au format papier, mais en « rupture de stock » car en fait la mise à jour est en cours. La version papier était déjà en vente mais comme cette première couverture ne me convient pas, je n’en avais pas encore parlé ici.

 

 

Par contre, la nouvelle version est disponible dès aujourd’hui sur le site Librinova ! Donc si vous souhaitez acheter mon roman en version papier, c’est là qu’il faut aller. Je vous déconseille de le prendre ailleurs avant le 10 janvier.

Et pour tout vous dire, mes droits d’auteur sont plus importants si vous prenez mon livre directement chez Librinova. Comme ils sont transparents quant à leurs tarifs, je vais faire de même. J’ai fixé le prix de vente de mon roman à 17,90 €.

Sur quatre prix différents proposés en fonction de la taille du livre imprimé, c’est le deuxième que j’ai choisi, presque le moins cher.

En fait sur ce prix, je vais percevoir 3 euros par livre si vous l’achetez chez Librinova. L’essentiel revient à l’imprimeur et au distributeur. Si vous l’achetez chez Amazon ou la FNAC, vous paierez le même tarif, mais pour ma part je ne toucherai que 1,50 € par livre vendu. La moitié.

Ces entreprises prennent leur commission sur chaque vente, bien sûr. Il est donc bien plus intéressant pour moi de vous orienter vers Librinova, qui sont nettement plus généreux avec les auteurs à ce niveau.

À vous de voir. En créant un compte sur le site Librinova, vous pouvez commander le livre imprimé tout de suite. Et par la même occasion, découvrir d’autres auteurs indépendants. Si vous préférez donner une partie de votre argent à Amazon plutôt qu’aux auteurs, pour des frais de ports plus avantageux ou autre, c’est votre choix et je le respecte. Mais dans votre intérêt, il vous faut alors attendre ces 3 semaines pour être sûr(e) de le recevoir avec la bonne couverture. Celle-ci :

 

(en cliquant sur l’image, vous irez sur la page de mon roman sur Librinova)

 

 

Voilà pour les petites explications.

Sinon, j’ai une autre bonne nouvelle à vous annoncer en ce jour de solstice d’hiver. Je viens d’apprendre que je fais partie des 30 finalistes du « Prix des Étoiles 2017 » !

Pour participer à ce concours, il fallait publier un roman chez Librinova cette année, avant la fin novembre. Je ne sais pas si je ferai partie des 3 heureux gagnants au final (résultats fin janvier – début février 2018), mais ça me fait déjà plaisir que mon roman se retrouve parmi les 30 finalistes qui ont été sélectionnés, sur 426 romans.

C’est déjà un bel encouragement pour continuer à écrire et publier !

 

 

Je vais terminer cet article en vous demandant un petit service.

Si vous lisez mon roman et qu’il vous plaît, je vous serai très reconnaissant de laisser un commentaire sur le site où vous l’aurez acheté, quel qu’il soit.

Bien sûr, si vous avez des critiques négatives à formuler, je préfèrerais les connaître dans les commentaires de ce blog ou par e-mail. J’y serai attentif pour mes prochaines publications. Comme vous le sentez, mais vous savez comment les choses fonctionnent : plus mon roman aura de commentaires positifs sur les sites des librairies, plus il aura de chances d’attirer l’attention d’autres lecteurs.

En tant qu’auteur indépendant, c’est le meilleur moyen pour moi de me faire connaître. Vous, mes lecteurs et lectrices, êtes mon meilleur soutien.

Voilà, c’est tout. Un commentaire positif et sincère bien sûr, ce serait un super coup de main pour moi, de votre part.

 

 

De mon côté, je suis en train d’écrire un deuxième tome pour Entom Boötis. Ce n’est encore qu’un premier jet, mais il avance.

Je suis aussi en train de terminer l’histoire de Bakir Meyo et j’espère la publier au format numérique, d’ici le printemps prochain. Je passe d’un texte à l’autre selon mes inspirations. Comme Bakir est assez populaire auprès des visiteurs de ce blog, Marjorie, une lectrice et amie, m’a proposé cette idée de publier l’histoire terminée en tant que livre. Et je trouve cette idée intéressante.

Il ne s’agira pas vraiment d’un roman ni d’un recueil de nouvelles, je ne sais pas encore comment qualifier ce genre de texte, à la limite entre les deux. Mais je trouverai.

L’inconvénient, c’est que vous n’aurez pas la fin de cette histoire ici, sur le blog. Mais au format numérique elle coûtera moins de 2 euros. Ce sera un texte nettement moins volumineux que le roman déjà publié et la suite en cours d’écriture.

Je vous tiendrai au courant de toutes les nouvelles ici, bien sûr.

 

Merci pour votre présence et votre soutien. En attendant un prochain article, je vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d’année.

 

À bientôt !

 



 


3 Responses to La version papier de mon roman est disponible

  1. Salut Sandro, je n’avais pas réalisé que je n’étais pas abonnée à ton blog, je ne reçois plus rien depuis des lustres, je n’y comprends rien ! Je cherche où m’abonner et je vais assez rapidement commenter ton livre ! Ravie de cette sortie ! Bravo pour ton classement du Prix des Etoiles. Et je me réjouis de découvrir les aventures de Bakir Meyo !

  2. Salut Marjorie, ton commentaire me fait plaisir, ça faisait longtemps !
    En fait, tu fais partie des abonnés à la newsletter que j’avais mise en place mais que je n’assure plus depuis un bout de temps. Mea culpa.
    Sinon tu devrais avoir l’option de recevoir un e-mail automatique pour te prévenir de chaque nouvel article, en cochant une case juste en-dessous de la fenêtre où tu écris ton commentaire.

    Je pensais justement envoyer un petit mail à mes premiers abonnés à l’occasion du début d’année qui arrive. Peut-être que je devrais même remettre en place la possibilité de s’inscrire comme avant… je vais y réfléchir.
    Merci beaucoup !

    • Bon, il me semblait bien que j’étais abonnée. Je crois qu’il y a de gros soucis avec WordPress en ce moment, ça beugue comme pas possible ! J’ai coché cette case pour recevoir ta réponse et… rien du tout… J’ai reçu ton commentaire sur mon blog en 4 exemplaires, bref.
      Par contre je le ferai pour recevoir chaque article, on verra bien. De toute façon, je viendrai voir régulièrement. En attendant que tu installes peut-être une possibilité de s’inscrire.
      Au plaisir !